Historire et curiosités

L’habitation, avec aujourd’hui une entrée au numéro 33 du Corso dei Tintori, est un bâtiment typique “en file” construit vers le XIIIe siècle en même temps que les nombreux ateliers de “lainiers” et “teinturiers” qui rapidement occupèrent la zone de Santa Croce, limitrophe de l’Arno mais encore en marge du périmètre urbain de Florence.
Les récents travaux de restauration de l’édifice ont restitué de nombreux témoignages, parmi lesquels des cuves de teinturiers, des canaux d’écoulement et des fours qui ne laissent aucun doute sur cette première fonction.

Immagini delo recente restauro

En 1236 la construction de l’actuel Ponte alle Grazie, détermina une liaison stable de ce faubourg avec la ville contribuant ainsi au développement successif de la florissante activité des teinturiers.

Ponte alla Grazie

À partir du XVIe siècle les représentations cartographiques de la ville montrent une croissance progressive et une stabilisation de la structure urbaine du bourg qui se développe lentement autour de l’important noyau Franciscain de Santa Croce. À partir du XVIIe siècle la naissance des premiers palais nobiliaires commença à redéfinir l’aménagement urbaniste de l’entière zone qui enfin, seulement à la fin du XIXe siècle, atteignit une disposition très similaire à l’aménagement actuel.
À cette période, la fabrique du Corso Tintori fut certainement agrandie en profondeur en réduisant les parties intérieures destinées auparavant à être des cours et en unifiant peut-être différentes unités immobilières.
Dans la première moitié du XVIIIe siècle, l’existence d’une importante intervention de construction est prouvée, elle concerne l’édifice tout entier le transformant en un petit théâtre privé.

Prospetto Corso dei Tintori

Dans la seconde moitié du siècle, le théâtre appartenait certainement à l’Accademia degli Ingegnosi (l’Académie des Ingénieux) et ses spectacles étaient considérés parmi les plus prestigieux de l’époque. Le théâtre resta en fonction, avec diverses dénominations et divers propriétaires, jusqu’à la moitié du XIXe siècle.

Teatro degli ingegnosi

À la fin du XIXe siècle, devenu propriété publique, l’édifice fut le siège de la première Bourse du Travail de Florence et, avec une telle fonction, il est cité par Vasco Pratolini dans son importante oeuvre littéraire “Il Metello”.
À partir de 1921 l’édifice fut également le siège de l’Union des Syndicats Fascistes de Florence, comme le rappelle une inscription en marbre encore visible à l’intérieur.

Iscrizione fascista

Vendu aux enchères à la fin des années Trente, tout l’édifice eut dès lors différents propriétaires et fut destiné à diverses activités privées.
Au début des années Cinquante, il fut enfin restructuré et fractionné en plusieurs unités immobilières subissant d’importantes altérations de ses restes de structures médiévales.
En 1968 le Ministère des Biens et des Activités Culturelles déclara que la façade principale était remarquable du point de vue historique et architectural.


Credits